" Bonnes vibrations..."
La rue est morte, l'hôpital Salpêtrière pas loin... Heureusement, à l'intérieur de ce vieux bistrot refait à neuf mais à la patine conservée des vieux miroirs et des boiseries, tout change. Dans cet espace vaste et confortable, la carte offre du raffinement, des variations intéressantes sinon inattendues, avec des oeufs brouillés au tartare d'algues, le parmentier de canard au foie gras et les choulettes d'agneau au thym. L'addition est un peu élevée et la carte des vins peut s'étoffer, mais le tour de main de Philippe Tondetta, ancien chef du Petit Pontoise de la meilleure époque, est irréprochable.

Une toque au Gault et Millau, édition 2010

Une fourchette (assez confortable) et deux pièces (menu à moins de 19 euros)

Cuisine généreuse et gouteuse dans ce bistrot, avec des variations au gré du marché et des saisons. Accueil aimable du patron, ancien pilote de chasse. Prix doux.

Une fourchette au Guide Michelin, édition 2010

Depuis juin, une nouvelle table est née (…). Quant à la carte, elle part dans tous les sens, proposant une variation de plats de tradition revisités ou pas, avec des touches fusion, mais où chacun devrait trouver son bonheur. Je commence par une brouillade d’œufs aux algues, onctueuse et pleine de douces saveurs « alguées » si caractéristiques. Je poursuis par un pur classique : un rognon de veau, purée, tout ce qu’il y a de plus probant. A côté, on se régale d’une andouillette, d’une entrecôte (350-400 gr) ou d’un filet de daurade, légumes et quinoa. (…) Une vraie bonne adresse, encore en rodage, mais pleine d’avenir !

Télérama sortir, octobre 2008

La brouillade d’œufs aux algues que propose Philippe Tondetta, le nouveau chef du restaurant Variations, mérite d’être imitée (…). Rénové, l’établissement est devenu Variations. La référence reste méditerranéenne et musicale. (…) Un détail retient l’attention : les plats sont relevés grâce aux fruits du « Voantsy Perifery », un poivrier sauvage de Madagascar.

Le Monde, septembre 2008

C’est l’histoire de deux frangins qui rêvaient de travailler ensemble. L’un, l’aîné avait choisi la voie militaire, mécanicien dans l’aviation. L’autre, le cadet, avait fait carrière dans la restauration, classes chez Michel Guérard et à la Tour d’Argent, puis chef, d’abord sur les Croisières Paquet, avant de devenir cuisinier privé de personnalités en vacances comme George Clooney ou David Beekham… 
Pierre (57 ans) et Philippe (48 ans) Tondetta ont fini par se retrouver. (…) Les voilà associés, ans un bistrot archi sympa du 13ème arrondissement, une table qui, malgré ses murs blanc, déborde de générosité. 
(…) Un repas très marqué par la qualité des produits que nos frangins n’hésitent pas à acheter au marché d’Aligre – les girolles par exemple – plutôt que de se fournir dans les étals très moyens de Rungis. Et puis, faites un tour à la cuisine, pour humer les fonds de veau « maison », 100 kilos de crosses de veau qui réduisent pendant 15 jours avant d’entrer dans les sauces. Ici, on ne compte pas Monsieur, on donne…

Paru-vendu, Pierre Rival, octobre 2008